Le collectif : CDAAD

Je souhaite vous présentez ce collectif le CDAAD : collectif de défense des accouchements à domicile.

Oui Oui accouchement à domicile vous avez bien lu et vous savez quoi ? Je milite pour que l’aad fasse parti de l’offre de soin en France. Car nous devons avoir le droit et le choix d’accoucher comme on veut en toute sécurité. Mais je ferais un article complet à ce sujet, car je vous voit derrière vos écrans : OMG mais elle est devenu folle Elle, accoucher à domicile mais bien sur ! Et pourquoi pas accoucher dans une grange ? Et la mortalité maternelle en aad, OMG elle est folle. Donc plutôt que de donner des si et des la je préfere écrire un article sur le sujet avec des références, des recommandations, bref de quoi vous démontrer que NON ACCOUCHER A DOMICILE AVEC UNE SAGE FEMME N EST PAS DANGEREUX NI INCONSCIENT.

 

Bref je vous laisse découvrir l’interview  :

 

Bonjour,

  • Pouvez-vous vous présenter ?

 

Sandra, 43 ans, maman de 5 enfants, le dernier est né à mon domicile il y a 3 ans et demi. Durant quelques années, j’ai accompagné bénévolement des femmes dans leur parcours de grossesse, d’accouchement et de post partum, ce qui m’a amené à m’intéresser à la périnatalité dans son ensemble et à l’accouchement à domicile plus particulièrement.

 

  • Quelle est votre statut au sein du CDAAD ?

 

Actuellement je suis la trésorière de l’association, poste dont j’ai pris la charge quelques mois après la création du CDAAD. Au départ, j’étais uniquement un des membres fondateurs.

 

  • Comment est né le collectif ?

 

A l’origine, tout est parti du courrier envoyé aux sages-femmes AAD durant l’été 2013, leur rappelant les sanctions qu’elles encouraient en exerçant sans assurance. J’ignorais l’existence de l’impossibilité qu’elles avaient à s’assurer, compte tenu du montant prohibitif qui leur était demandé. J’ai souhaité agir, j’en ai donc parlé à mes contacts potentiellement concernés ou intéressés par la question. J’ai lancé une pétition, créé un groupe facebook. De fil en aiguille, le mouvement a pris une ampleur inattendue et inespérée ! Puis, nous avons fait le constat que pour nous donner du poids et nous rendre audibles auprès des instances, il fallait officialiser notre mouvement par le biais de la création d’une association. Le CDAAD est né en avril 2014, il est le fruit de la volonté des parents d’agir pour la défense de l’accouchement à domicile.

 

  • ? Quel est le but du CDAAD ?

 

A ce jour, le CDAAD est composé essentiellement d’usagers et dans une moindre mesure de sages-femmes et professionnels de santé. Notre but principal est de parvenir à une réelle intégration de l’accouchement à domicile dans l’offre de soins, afin de le rendre facilement accessible à ceux qui le souhaitent.

 

  • Quelles sont les actions ?

 

Les actions ont été diverses, rassemblements publics, événements locaux autour de la naissance respectée, soutien aux projets abordant le thème de l’AAD, interpellation du milieu politique, communication sur le thème de la naissance et/ou de l’AAD, aide aux sages-femmes inquiétées dans leur activité, participation aux réunions avec les acteurs de la périnatalité, documentation, lecture des études sur le sujet, compilation de données, élaboration d’un dossier pour l’intégration de l’AAD dans l’offre de soin etc…et un projet de rencontre avec les sages-femmes AAD dans les mois à venir.

 

  • Qui peut adherer au CDAAD ?

 

Il n’y a aucun pré-recquis pour adhérer au CDAAD ! Nous avons même des adhérents qui n’ont pas de projet d’accouchement à domicile mais qui militent pour la liberté de choix du lieu de naissance.

La seule condition d’adhésion est de verser une cotisation annuelle, dont le montant est libre. Le renouvellement n’est en aucun cas obligatoire, il est juste bienvenu, car le nombre d’adhérents est un critère de poids dans le domaine associatif.

 

  • Avez-vous quelque chose à ajouter pour les lecteurs du blog ?

 

Même si on ne souhaite pas accoucher chez soi, il est important de défendre cette liberté fondamentale. C’est reconnaître la compétence des femmes à mettre au monde leurs enfants, reconnaître le savoir faire et les compétences des sages-femmes.

Merci à tous et merci à vous d’avoir ouvert votre blog au CDAAD.

 

Merci à Sandra d’avoir répondu à mon questionnaire !

 

Le site du CDAAD c est ici 

Pour faire un don et adhérer c est ici 

Pour devenir bénévole c est ici

Pour les professionnel de santé c est ici

 

 

Elle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *