Un accouchement physiologique

 

 

J’ai envie de vous parler des accouchements physio, mais qu’est-ce que c’est ?

 

Un accouchement physiologique est donc un accouchement qui se déroule bien, conformément au fonctionnement normal de notre corps.

 

Plus précisément, un accouchement est physiologique s’il répond aux critères, définis par l’Organisation Mondiale de la Santé en 1974 :

 

1- Il a lieu à terme, entre 37 et 42 semaines d’aménorrhée.
2- Le déclenchement et la naissance sont spontanés.
3- Le bébé est en position céphalique (tête en bas).

Dès lors, l’accouchement peut se dérouler sans interventions sur le processus naturel car, toujours selon l’OMS :

« Un accouchement normal, à condition qu’il soit à faible risque, nécessite seulement l’observation attentive d’une accoucheuse ou d’un accoucheur qualifié capable de déceler les signes précoces de complications. Il ne requiert aucune intervention, seulement des encouragements, un soutien et un peu de tendresse. »

 

Je dis BRAVO à l’OMS car tout est dit.

 

Donc un accouchement physiologique c’est un accouchement SANS intervention technique et SANS complications. C’est un accouchement où l’on laisse la nature faire les choses, et généralement la nature fait en sorte que tout se passe  bien.

 

Actuellement en France et dans d’autres pays, lors d’un accouchement on a le droit à toute une série d’examens, de geste, de protocole, afin de tout vérifier et tout contrôler. Ce qui pour une grossesse sans pathologie peut être anxiogène pour la femme mais aussi pour le bébé à venir.

Ces examens/geste ou protocoles peuvent être : de nombreux touchers vaginaux pour connaître l’ouverture du col, une pose de monitoring en continu ou pas d’ailleurs, une pose de perfusion , ou la position gynécologique pour accoucher et tant d’autres.

 

Mais cela peut aller jusqu’à une version manuelle, percer la poche des eaux, mais aussi un déclenchement (souvent sans aucune indication réelle), une épisiotomie, l’injection d’ocytocine pour accélérer la sortie du placenta et tellement d’autres choses…. Liste d’examens non exhaustive bien sûr.

Je reviendrais sur ces interventions, un peu plus tard.

 

Donc un accouchement physio est un accouchement sans intervention technique et sans complication et sans injection de produit.

 

 

Pourquoi vouloir un accouchement physiologique ?

 

Tout d’abord parce que l’on souhaite être respectée dans son intimité et ne pas être sans arrêt dérangée. Parce qu’on ne souhaite pas d’intervention inutile sur un accouchement qui se passe bien, et que les protocoles des maternités ne sont pas toujours adaptés. Un accouchement est unique, les protocoles eux sont pour une généralité.

Je ne dis pas que les examens ne servent à rien, loin de moi cette idée, mais je pense qu’avant de faire d’un examen une obligation, il faut pouvoir en mesuré l’importance dans le cadre de la naissance qui est prise en charge a l’instant T. Et ce qui pour une femme peut s’avérer utile ne l’est pas forcément pour l’autre.

 

Dans un accouchement physio il y a donc le respect de la physiologie, de la femme,de son corps, et de son autonomie à accoucher et bien sur du bébé à venir.

Et j’ajouterais que pour vivre un accouchement physio il faut des professionnels de santé formés et respectueux. Et sans toutes ces conditions un accouchement ne pourra pas JAMAIS être physiologique !  

 

Elle…

 

 

4 réponses sur “Un accouchement physiologique”

  1. Merci!!!
    Pour la définition de l’OMS, pour dire qu’aujourd’hui on applique des généralités à des cas particuliers… je m’interroge sur le pourquoi anticiper et prévoir des complications quand aucun signe clinique ne vienne mettre d’alerte… Je ne sais pas si c’est l’approche pédagogique qui est sur le versant de montrer ce qui pose problème avant de montrer les possibles et les capacités du corps, comment un soutien adéquat bienveillant, confiant et dans la tendresse peut tout changer…
    J’ai l’impression de parler une autre langue parfois quand j’échange sur comment je vois mon accouchement (prévu en juin 🙂 et en france ) et quand j’essaie de parler d’accouchement physiologique (on me répond que ce n’est pas possible car tant de cas montre que… nianianiania… ) c’est chiant comme discours..
    Alors merci de revenir à l’essentiel.

    1. Merci Adeline pour ton commentaire. Il y a eu beaucoup d’évolution en « clinique », et j’ai l’impression (cela reste ma vision personnelle) que la clinique a prit totalement le dessus sur la physionomie. Alors oui toutes les technologies, toutes ces évolutions permette de faire baisser le taux de mortalité des mamans et des bébés, mais maintenant bcp demande une clinique de pointe, qui permettrait de guérir de tout, de survivre de tout, et au dépit de tout le reste. Pour la naissance c’est pareil, on veut le meilleur, et les évolutions on été vu que le meilleur. Les césariennes par exemple utiliser en cas d’urgence on sauver des femmes et leurs bébés, mais cela fini par être abusif et la dérive est là. savoir dire ce qui le nécessite ou pas, chaque personne a son propre jugement, ressenti sur la nécessité, ce qui fait que c’est vraiment complexe. Et effectivement au lieu on est passé en médecine préventive, on fait en amont pour « éviter que », mais sans être sur que le « que » soit réel. Maintenant il faut que cela change, on ne reviendra pas en arrière, mais la gynécologue/obs doit changer et permettre aux femmes de choisir, permettre aux soignants de donner le choix, et de ne pas imposer des protocoles, des gestes inutiles et invasifs alors qu’il n’y en a pas besoin…. Je pense que bcp de chose sont en train de se jouer actuellement et la nouvelle génération pour bcp ouvre les yeux, et souhaite que les choses changent. Bien sur il y a encore bcp de boulot, mais pour nos filles on peut faire bouger tout ça 😉

      1. Je ne suis pas contre les avancées de la clinique car comme vous le dites, elles ont permis de réduire le taux de mortalité maternelle et infantile mais je regrette la vision pathologique à celle physiologique. Je viens de terminer le « Guide de la naissance naturelle » par Ina May, et ca m a rassuré et conquise sur les capacités du corps et convaincu si besoin était, du pouvoir des mots et de pensée positive… Tout peut changer, tachons de l accompagner comme vous le faites. Merci

        1. Bonjour et merci de ton commentaire 😉 Effectivement les avancées de la clinique sont vraiment à la pointe et permette de sauver des vies, et c’est génial. Mais il ne faut pas confondre pathologie et « risque de pathologie » et ainsi faire un protocole qui sera adapter pour un cas précis à toutes les femmes …. Car la il y a un vrai risque, et malheureusement c’est de plus en plus le cas…. Ina May <3 je vous conseille aussi le livre j'accouche bientôt sue faire de la douleur, c est bcp de témoignage de femmes qui on su croire en elle, en leur capacité de donner la vie ! ca été ma bible durant chacune de mes grossesses <3 merci à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *