Ce qu’il faut savoir AVANT d’entreprendre des études de sage-femme en Belgique

 

C’est bien joli de vouloir reprendre des études, mais AVANT de décider de s’inscrire dans les hautes écoles, il faudrait déjà réfléchir à ce que cela implique.

Car oui être étudiant.e implique des engagements, des changements, une vie complétement différente de celle que vous avez actuellement.
Je vais donner des infos, afin que vous puissiez mesurer l’importance de 4 ans d’études ….

 

Déjà, envisager de faire le métier de sage-femme, c’est connaître un minimum ce que c’est : alors NON la sage-femme ne s’occupe pas des bébés, mais des mamans, et si la sage-femme s’occupe d’un bébé c’est transitoire donc si vous souhaitez vous occupez des bébés, ce métier n’est pas en adéquation avec vos attentes. Si vous souhaitez sauver des vies, dans ce cas-là : pompier, médecin, chirurgien, la liste est longue, mais dedans vous n’avez pas sage-femme….

 

Si vous souhaitez avoir des infos précises sur le métier de sage-femme ce livre est fait pour vous : ici

 

Je vous conseille aussi de faire une demande de stage d’observation directement en maternité et puis un autre stage d’observation avec une sage-femme libérale pour compléter le tout. Rien de tel que de faire un « Vis ma vie de sage-femme » pour se rendre compte si on veut réellement aller vers cette voie.

 

 

Si après cette 1ère partie vous avez toujours cette envie d’être sage-femme, et que vous envisagez vos études en Belgique alors lisez bien ceci :

 

Faire des études en Belgique c’est donc vivre à l’étranger. Dans un pays différent, heureusement pour beaucoup d’habitant parlant le français, mais n’oublions pas nos amis flamands qui parle le flamand donc une langue étrangère. Bref, en devenant étudiant.e en Belgique il faudra respecter la législation belge, les lois belges, et les recommandations en vigueur dans le pays.

 

Faire des études en Belgique c’est : être « loin » de chez soi pour certain. Il faut se rendre compte que pour beaucoup c’est la 1ère fois que vous allez être séparés de vos familles, de vos amis. Vous ne rentrerez chez vous que quelques fois dans l’année (ou un peu plus pour certains chanceux) mais souvent on idéalise : ouais cool plus de parents sur le dos, des soirées étudiantes tous les soirs, la fiesta, c’est la vraie vie qui commence…

Alors déjà si tu penses ainsi tu risques d’être vite déçue car les études de sage-femme sont très prenantes avec des cours à apprendre, devoir être présent.e en cours (ok tous les cours ne sont pas obligatoires, mais là, chacun sa méthode), donc non pas de fiesta tous les soirs. Et l’éloignement de la famille et du cercle amical peut être très mal vécu. Donc il faut bien prendre en compte cet aspect.

 

Il faut aussi voir l’aspect financier des études, il vous faudra prendre un appartement seul.e ou en collocation, un Kot (studio) et donc il faudra payer un loyer (en moyenne 500e). Mais aussi, la nourriture, vos sorties (de temps en temps il faut prendre du temps pour soi) pour vos allers-retours dans la famille (voiture, bus, train, avion…)

Et cet aspect financier est important car les études de sage-femme durent 4 ans ! Donc 4 ans de dépenses sans rentrées d’argent, à moins de prendre un job étudiant, mais sérieusement vu tout ce qu’il faut apprendre je ne vous le conseille vraiment pas, ou alors bosser lors des grandes vacances mais cela ne couvrira pas vos frais en totalité.

 

Il faut aussi ajouter le coût des études, car oui les écoles belges sont payantes certes moins chère qu’en France, mais de l’ordre de + ou – 500 euros par année, et à cela il faudra ajouter les frais des tenues de stage (25 euros en moyenne la tenue, et bien sûr il en faut plusieurs, et si tu n’as pas de machine à laver prévois en 4 ou 5 pour le roulement) plus des accessoires : ciseaux, pince Kocher, pinard, sabot de bloc et baskets pour les stages…

 

Savoir aussi que l’école va t’envoyer en stage aux 4 coins de la Belgique et là je te vois sourire et penser, mais c’est petit la Belgique et bien détrompe toi car quand tu seras envoyé.e en stage à 90km de ton appart/kot et que tu dois y aller par tes propres moyens et partir à 5h du matin en voiture, bus, train, et bien là tu ne penseras plus que la Belgique c’est petit…. Donc il faut penser aux frais pour aller en stage ! Le permis c’est pas mal dans ces cas là !!!

Certaines fois tu pourras choisir ton lieu de stage, et là tu pourras même retourner en France près de chez toi, ou ailleurs mais encore une fois il faut y réfléchir avant.

 

Après l’aspect métier, l’aspect famille/amis, l’aspect financier, il reste l’aspect études !

 

Beh oui, il faut bien en parler des 4 ans à étudier, à être en stage, à passer des partiels en Janvier et en Juin, et bien sûr les rattrapages si plantage aux partiels….

 

Donc 4 ans d’études, 4 ans à étudier … Je vais parler simplement de la 1ere année vu que je le vis actuellement. Apprendre des matières comme la biochimie (beh oui tu n’es pas passé.e par la paces en France, mais t’inquiète pas on en a quand même), de l’anatomie, des cours de statistiques, en plus des matières de sage-femme.

Et bien sûr il faudra valider les partiels… Donc tu vas passer pas mal de soirées à apprendre tes cours, et surtout ne remets pas à demain, comme beaucoup le font car arrivées les vacances de Noël, l’envie d’apprendre n’est pas présente au profit des fêtes de famille, de fin d’années…

Dans mon école, nous avons une amplitude horaire de cours de 08h30 à 17h45 en ayant 45 min de pause déjeuner. Bien sûr il y a des jours où l’on n’a cours que 4h mais cela reste rare.

 

Concernant les vacances dans mon école, on a une semaine fin octobre, deux semaines pour Noël, et 15j en Avril, puis les vacances d’été, sauf si tu as des rattrapages de partiels, de stage, ou si tout simplement tu profites de tes grandes vacances pour faire un stage supplémentaire afin d’acquérir plus de pratique.

 

Pendant 4 ans tu vas vivre avec tes collègues de promo, faut aussi y penser, avec leurs différences, et il faudra savoir accepter et respecter vos différences, même si des fois tu seras exaspéré.e…

 

Alors oui je ne te brosse pas un tableau joyeux des études de sage-femme, mais c’est pourtant la réalité et avant de se décider il faut le savoir.

Si après cet article si tu rêves toujours de t’inscrire en haute école, si tu as mesuré tout ce que cela implique alors fonce…

Parce que oui cela va être difficile mais si c’est vraiment ce que tu souhaites au fond de toi alors qu’importe les difficultés !

 

Elle…

 

5 réponses sur “Ce qu’il faut savoir AVANT d’entreprendre des études de sage-femme en Belgique”

  1. C’est vrai que ces 4 années d’études n’ont pas été si faciles (même en ayant la possibilité de rentrer chez moi tous les week- ends, j’étais à 200km de la maison). Mais c’était une bonne expérience ! Mais je suis contente d’avoir fini 🙂
    Courage à toi, ça va bien se passer ! Je pense vraiment que t’en es vraiment capable !!!! ❤

    1. Pauline,

      merci pour ton commentaire, merci beaucoup !
      Oui ce sont 4 années très intense, et ce n’est pas toujours facile à gérer mais heureusement on y arrive ! en tout cas je t’envie d’etre deja sage-femme 😉

  2. Je suis aussi en haute école de sage-femme en Belgique, à Bruxelles, en 2eme année. C’est vrai que c’est pas simple mais si on est passionnée c’est faisable. Par contre je ne suis pas très d’accord quand tu dis que les sages-femmes ne s’occupent pas des bébés : ici en Belgique les sages-femmes s’occupent de la mère et aussi des bébés, il n’y a pas d’infirmière puéricultrice (il y a des « puéricultrices » mais ce n’est pas du tout la même formation qu’en France, elles ne sont pas infirmières et n’ont pas les mêmes responsabilités et capacités pour les actes techniques) et que ce soit en structure ou en libéral on s’occupera aussi des bébés. Un accouchement en Belgique c’est deux sages-femmes : une pour la mère et une pour prendre en charge le bébé. Dans ton école tu n’as pas des cours spécifiques sur les soins aux bébés ?

    1. bonjour,

      oui bien sur on a des cours de 1ers soins pour les bb, mais une sage femme n’est pas le métier si ops veut s’occuper uniquement des bb. Beaucoup de jeunes filles me contacte en me disant je rêve de faire sage femme et de m’occuper des bébés , hummmmm ok …. je leur répond quoi ? oui tu ne feras que cela ? ou je rappel que le métier de sage-femme est avant tout un métier dédier a la femme ? une sf libéral qui ne fait pas de domicile mais juste du cabinet, ne s’occupe pas des bb …. Et même a domicile, le rôle premier est la pec de la mère, en s’assurant que tout est ok pour bébé bien sur 😉
      Donc quand on me dit je rêve d’être sf pour m’occuper des bébé, je rappel que non ce N EST PAS QUE CA 😉

  3. Merci 😉 Alors dans mon cas je n’ai le droit à rien, car j’ai plus de 30 ans et c’est une reprise d’études et non pas une continuité …. Et effectivement cela me coute un rein tous les mois…. J’ai dû reprendre un petit boulot a côté pour financer mes études…. Je travaille de mon pc de chez moi, mais c’est une obligation. En reprenant des études plus de salaire, pas d’aides et plus de 1000e de frais chaque mois (entre les frais de garde des deux grands, la cantine, le salaire de la nounou, d’essence, de nourriture, et l’entretien de ma voiture…) bref il faut bien « calculer ». J’avais mis des sous de côté mais cela part trés trop vite….
    Tu fais des études en Belgique donc la France ne va pas te financer 🙁 mais après contacte tout les organismes on ne sait jamais, ma situation n’est pas la tienne 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *