Le top départ des inscriptions

 

Chaque école a son mode d’inscription qui lui est propre. Et cela peut changer d’une année à l’autre, donc je parle pour les inscriptions de l’année 2017.

Normalement, d’après mes lectures sur Remede pour les années précédentes pour l’ISEI, il faut remplir un formulaire sur leur site internet ou par mail, puis suite a cette pré inscription une date vous est donnée à laquelle vous devez vous inscrire pour obtenir un rendez vous d’inscription définitive (sous réserve de validation du dossier).

Pour la HELHA, il faut envoyer un mail avec des documents à une certaine date puis si vous l’école vous contacte avant une date butoir c est pour vous donner un rendez vous pour finaliser votre inscription.

Pour Condorcet, il faut se pré encoder un jour J à une heure H et c’est la 1ère inscrite 1ère prise. Donc il faut être rapide et avoir aussi de la chance, car il y a beaucoup de connexions au même moment je vous laisse imaginer ce que cela peut donner …

Pour Ferrer, il faut télécharger le dossier et le remplir, puis aller le déposer dans une enveloppe scellée directement à l’école. Puis si nous sommes retenus l’école prend contact avec vous.

Et pour HELB, même méthode que Ferrer.

 

Donc fin avril, c’est ENFIN le début des inscriptions et la 1ère inscription commence avec Condorcet. Donc à 08h00  le 24 avril il faudra être sur leur site, et remplir le formulaire dés qu’il sera en ligne. Je vous laisse imaginer le stress, et le doigt constamment appuyer sur F5 pour actualiser la page. Donc j étais sur mon mac à l’heure H, et j’avais missionné mon mari sur son pc perso, tant qu’à faire ! J’avais aussi min IPad au cas où.

Au final, j’ai réussi à m’inscrire à ………………….08h22 pffffffff, le site a saturé impossible d’envoyer le formulaire qui était prêt à 08h05…. Donc bon 08h22 c est foutu …. Réponse dans 3 semaines maxi.

 

Puis c’est l’inscription pour l’ISEI le 05 mai. Donc je remplis le formulaire qui est dispo avec les documents que l’on doit fournir . Et hop j’envoie le mail, réponse sous 3 semaines. Le stress a  chaque envoi, on se dit qu’en cliquant sur envoi que notre vie va peut être changer, que c est un rêve qui peut se réaliser.

Pour la HELHA c est le 08 mai, c’est pareil un mail avec lettre de motivation, CV, équivalence puis : bouton ENVOI, stress total et hop c’est parti pour L’ATTENTE ….

Et là, j’attends, j’attends, encore et toujours et j’actualise ma boite mails toutes les 2min, et ce même le week-end….. Ouais je deviens foooooooolllllllleeeeeee

Patience ?? Ça veut dire quoi ce mot ??!!!!

Des jours et des jours à attendre, à être sur le qui vive…. Mon IPhone était tellement sollicité que celui-ci était quasi constamment brancher sur secteur qu’il était devenu un téléphone fixe …

Puis un jour j’actualise et la je vois apparaître un mail avec écrit CONDORCET   …. et là le cœur palpite ! Je suis sur mon canapé tranquille à lire, et …..

 

Elle…

Les portes ouvertes (PO)

 

Les Po ne se déroulent pas toutes la même journée et heureusement, mais il se peut que deux écoles soient le même jour. Cette année se fut le cas avec la HELHA et CONDORCET.

Les portes ouvertes permettent de venir visiter l’école, de rencontrer des élèves, de voir les salles de cours, les profs et d’avoir des infos d’ordre général. Et surtout d’obtenir des infos sur les inscriptions, des infos peuvent être données lors de la PO qui ne sont pas données sur le site internet comme ça été le cas cette année pour une école, donc oui c est aussi important de pouvoir se déplacer.

 

Ça y est c’est le week-end  du 18 mars 2017 et c’est la 1ère porte ouverte et cela commence avec l’ISEI à Bruxelles.

Je serais à cette porte ouverte avec une élève qui est devenue une grande amie maintenant (Soléne).

La PO de l’ISEI m’a beaucoup plu. Je suis arrivée dés l’ouverture et il y avait déjà énormément de monde. L’amphi dans lequel a eu lieu la présentation était full. Le discours était fluide et simple. On nous a présenté l’école, le cursus sage femme, donné des infos intéressantes. Puis est venu le moment d’expliquer les futures inscriptions…

Pendant cette réunion il nous a été dit que l’école recevait de plus en plus de demandes pour le cursus SF jusqu’à plus de 350 demandes pour très peu de places…. L’année dernière la promo était de plus de 60 élèves, mais l’école pour cette année à décider de baisser le nombre d’élèves par soucis d’organisation (stages, sécurité, etc) et du coup cela sera plutôt de l’ordre de 40 élèves pour la future promo. Je ne sais pas le nombre de françaises qui seront acceptées.

Donc les salles sont grandes, ouvertes et lumineuse pour le haut, mais le bas du bâtiment est plutôt ancien, mais c’est l’ISEI et pas besoin de revenir sur la réputation de cette école. Et lors de cette PO nous avons dû émarger de notre présence.

 

Le 25 mars ce fut la porte ouverte de Ferrer à Bruxelles , je suis arrivée dans les premières. La réunion était sympa car elle s est déroulée en petit comité. J’ai pu me faire une idée sur cette école. Il nous a été dit qu’il n’y avait pas de quotas d’élèves français et que tout le monde avait réellement une chance d’être accepté. Le souci étant que les inscriptions sont mi août pour une réponse début septembre et une rentrée vers le 15, ce qui me laisse que très/trop peu de temps pour m’organiser pour la garde de mes enfants et la mise en place de l’organisation familiale … Donc il faudra réfléchir en temps voulu. J’ai aussi visité l’école et ai rencontré des élèves et des professeurs.

Puis le 22 avril 2017, ce fut la porte ouverte de la HELHA à Gilly et le jour même celle de Condorcet à Mons.

Je fut plus que ravie de la porte ouverte de la HELHA et cela me confirmait mon choix. Cette école a une très bonne réputation et effectivement cela donne envie. Il aura fallu émarger dans cette école aussi. L’école est accessible, pas besoin de traverser Charleroi quand j’arrive de Lille. Je fut impressionnée par les bâtiments. Nous attendions tous dans le hall d’entrée avec buffet de boisson en prime, et documentation. Puis il y eu la réunion d’infos : présentation de l’école, du cursus SF, divers infos et après les modalités d’inscription. Il fut dit aussi que le nombre de demandes d’inscriptions d’élèves français explosait de plus en plus et pour vraiment très peu de places.  Les promo ne dépassent pas plus de 40 élèves et avec en moyenne 5 élèves venant de France….

Donc dans la même journée j’ai aussi fait la PO de Condorcet, mais là j’ai été « déçue » l’amphi était rempli à craquer, et c’était déjà la 3ème réunion d’information, le bâtiment était sombre, il pleuvait, bref je n’ai pas été enchantée par cette visite, par contre j’ai pu discuter avec des profs et elles étaient vraiment ouvertes et agréables !

Voilà pour les portes ouvertes que j’ai faites. Je n’ai pas fait la PO d’HELB, par manque de recherche d’infos. Mais cette PO était en même temps que celles de la HELHA et de Condorcet.

Maintenant il faut attendre les modalités d’inscription et la date du début de celles ci.

Les inscriptions c’est le Graal …. Ce moment que l’on attend toutes et tous pour concrétiser notre choix. Ce moment plein d’excitation, mais aussi de peur et de stress.

 

Elle…

De l’attente du départ au début des dossiers

Pendant les mois précédents le départ dans le Nord, je décortique les sites internet à la recherche d’info, je scrute les sites des différentes écoles (dispo içi) . J’interroge d’anciennes élèves et des élèves en cours de cursus sages-femmes de ces écoles par le biais d’un forum spécialisé :  remede.

Je fais ma demande d’équivalence, car ayant un baccalauréat français il me faut une équivalence pour accéder aux études supérieures en Belgique.

J’envoie donc mon dossier en janvier, après avoir payé les 200e que coûte la demande. Puis il faut attendre jusqu’à 2 mois pour recevoir l’équivalence définitive à notre domicile.

Avant de déménager, je me décide aussi à un faire un stage chez une sage-femme libérale afin d’étayer mon futur dossier d’inscription. Je contacte une sage femme qui m’accepte en stage et grâce à elle je vais découvrir beaucoup de choses comme : le retrait d’implant et la pose d’un nouveau, frottis, pose de stérilet, consultation diverses et variées pré et post grossesse, rendez-vous information allaitement, suivis à domicile, rendez-vous information contraception. C’était très riche et varié, j’ai pu découvrir et poser beaucoup de questions. Merci aux femmes qui ont acceptées ma présence durant leur rendez-vous.

C’est d’ailleurs mon projet final : être sage femme libérale mais une sage-femme libérale un peu spéciale. Mais je vous en parlerais plus tard.

Une fois arrivée dans le nord de la France il est temps de mettre en place toute l’organisation des inscriptions, portes ouvertes etc pour être prête quand il le faudra.

Donc dans un premier temps, pour m’avancer dans les dossiers d’inscriptions, je télécharge et imprime tous les dossiers d’inscription de l’année précédente des écoles qui m’intéresse !

C’est à dire : ISEI à Bruxelles, HELHA à Gilly (Charleroi) et Condorcet à Mons. J’imprime aussi celui de Ferrer et HELB à Bruxelles mais sans grande conviction. N’ayant trouvé aucun témoignage sur ces écoles, ce qui ne me rassure pas …

Bref nous sommes Mi Mars et tous mes dossiers sont prêts, complets. Je n’aurais au besoin qu’à modifier et imprimer le dossier de l’année 2017.

 

Elle…

Là c’est moi

Elle, 35 ans, mariée, maman de 3 enfants de 2013, 2014 et 2016…

J’ai beaucoup de rêves mais surtout un : devenir sage-femme … Pas JUSTE sage-femme, NON LA SAGE-FEMME DE MES RÊVES… Et je vais tout faire pour y arriver ! Comptez sur moi pour faire de mon rêve : ma vie !

 

Elle…

Mon parcours

 

 

 

 

J’ai un parcours pro atypique : des études de commerce, divers emplois et divers sociétés. Mais surtout à 30 ans changement radical de cap. Je décide de passer le diplôme d’aide soignante et cela sera le début de ma révélation … Plus jeune j’ai déjà rêvé d’être sage femme, mais n’ayant pas confiance en mes capacités et sachant qu’il faut faire une année de PACES, je rejette vite et très loin cette idée ! Puis finalement, après réflexion je me décide enfin à essayer.

Je m’inscris donc en PACES à Grenoble, et j’irais jusqu’au premier concours en Janvier, je ne vais pas me classer et j’en suis même très loin, mais n’ayant jamais abordé de physique, de chimie, ou tout autre matière scientifique je suis plutôt fière de mes résultats. Mais la vie a décidé de se compliquer, et divers soucis personnels me pousseront à devoir stopper la fac en février ….

Ce n’est pas pour au tant que je vais abandonner.

En fin d’année je fais une demande de redoublement qui sera acceptée youhhoouuu ….

Me voici donc à la rentrée en septembre, et là une opportunité se profile pour notre petite famille, partir vivre à Lille.

Qui dit Lille, dit aussi Belgique et donc : Ecole de sage-femme SANS faire l’année de PACES.

Comment je le sais ? Bah je suis une fouineuse du net, et quand j’ai une idée en tête je cherche TOUS les moyens possibles et réalisables pour y parvenir. Donc je savais que les écoles en Belgique permettait d’accéder aux études de sage-femme en se basant sur dossier, ou sur rapidité d’inscription.

Du coup je tente un coup de poker et j’annule mon inscription à la fac, sans savoir si nous serons vraiment dans le Nord dans quelques mois, mais cela se tente !

Elle…